Je recherche un logement temporaire

Résidences jeunes actifs, foyers de jeunes travailleurs, résidences universitaires, colocation, chambre chez l'habitant, logement meublé... Découvrez les différents solutions de logement temporaire.

Résidences jeunes actifs, foyers de jeunes travailleurs, résidences universitaires, colocation, chambre chez l'habitant, logement meublé... Découvrez les différents solutions de logement temporaire.

Façade d'une résidence foyer jeunes travailleurs

Les solutions de logement temporaires répondent notamment à des situations de mobilité : pour une mission d’intérim, un stage, des études…

Foyers de jeunes travailleurs, ou résidences habitat Jeunes

Les Foyers de Jeunes Travailleurs (FJT), ou Résidences Habitat Jeunes, accueillent des jeunes âgés de 16 à 30 ans, en activité ou en voie d’insertion sociale et professionnelle. Vous pouvez être salarié, stagiaire, apprenti, étudiant ou en recherche d’emploi.

Les résidences proposent des logements individuels meublés, des espaces communs et des services collectifs (laverie, self, animations …).  Les tarifs des logements sont attractifs.

Voir notamment :
www.habitatjeunes.org, www.aljt.com (en Ile-de-France), …

Si vous êtes salarié d’une entreprise privée, vous pouvez également accéder à cette solution logement via Action Logement.


Les résidences sociales

Les résidences sociales s’adressent à un public en difficultés économiques, sans critère d’âge. Elles proposent des logements sociaux temporaires meublés. Les résidences sociales sont constituées de petits logements indépendants (studio, T1) et d’espaces et services collectifs (laverie, salle commune…).

Voir notamment :
www.unafo.org


Les résidences jeunes actifs

Ces résidences sont accessibles aux jeunes salariés uniquement, généralement âgés de moins de 30 ans. Elles accueillent parfois également des stagiaires pendant la durée de leur contrat. Ces résidences proposent des appartements équipés et meublés pour une durée temporaire, et des espaces collectifs (salle commune, laverie, etc.).

Si vous êtes salarié d’une entreprise privée, vous pouvez également accéder à cette solution logement via Action Logement.


Les résidences étudiantes CROUS

Les CROUS (Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires) proposent des logements pour les étudiants en cités et résidences universitaires. Les logements : des chambres et/ou des studios meublés et équipés, sont réservés en priorité aux étudiants boursiers ou disposant de faibles revenus.  Les loyers sont bien moins chers que dans le parc privé.

Si vous souhaitez faire une demande de logement étudiant, pensez à faire votre demande le plus tôt possible, entre le 15 janvier et le 15 mai, pour une rentrée universitaire en septembre. Ces logements sont attribués pour un an, vous devrez donc renouveler votre demande chaque année.

messervices.etudiant.gouv.fr


La chambre chez l’habitant

De nombreux particuliers proposent à la location une chambre meublée et indépendante dans leur habitation, pour un prix généralement peu élevé. Ils mettent à votre disposition les espaces communs : cuisine, salle de bains, salon…

Voici quelques sites qui proposent des offres : roomlala.comcohebergement.com


Le logement intergénérationnel

Le logement intergénérationnel » repose sur le principe de la location d’une chambre chez l’habitant (gratuitement ou contre une cotisation), en échange d’une présence et de petits services dans les tâches quotidiennes de votre hébergeur. Un contrat est signé entre les deux parties. Une charte de bonne pratique précise le cadre général et les modalités pratiques de la cohabitation intergénérationnelle solidaire.

cohabilis.org, ensemble2generations.fr


La colocation

Partager un appartement à plusieurs est une solution qui offre de nombreux avantages,  financiers notamment. Mais la colocation peut également vous permettre de rompre la solitude ou de louer un logement plus grand que si vous viviez seul.

De nombreux sites proposent des offres : appartager.com, lacartedescolocs.fr, recherche-colocation.com…

Deux types de contrats peuvent être établis dans le cadre d’une colocation :

  • Un bail commun à tous les colocataires. Ce bail contient généralement une clause de solidarité : si l’un des colocataires ne paie pas le loyer (et/ou les charges), le bailleur a le droit de se retourner contre les autres colocataires pour percevoir la somme due.
  • Un bail pour chaque colocataire du logement, sur lequel seront explicités les droits de chacun sur les pièces du logement. Dans ce cas, aucune clause de solidarité ne lie les colocataires. Chacun est redevable de la part de loyer correspondant à sa chambre et à son occupation des espaces communs, tel qu’indiqué dans son bail.

Pour une colocation réussie et une bonne entente entre colocataires, chacun devra être au clair sur les quelques règles de vie en communauté à respecter, notamment sur l’utilisation des pièces communes ou la répartition des tâches ménagères.

Zoom sur les KAPS… L’Afev propose des offres de colocation dans des quartiers populaires, pour des jeunes de moins de 30 ans souhaitant s’investir dans un projet solidaire et citoyen, en contrepartie d’un loyer très abordable. Les colocataires s’engagent pour un minimum d’un an à consacrer quelques heures par semaine à mettre en place un projet avec les habitants du quartier où se situe leur logement.
En savoir plus sur les KAPS “Kolocation à Projets Solidaires” : afev.org/nos-actions/koloc-a-projets-solidaires


La sous-location via une association

La sous-location d’un logement par un locataire en place est possible. Le locataire qui souhaite sous-louer doit obtenir l’accord écrit de son propriétaire, autrement la sous-location est illégale.

Certaines associations, notamment certains CLLAJ, proposent à la sous-location des logements dans le parc privé ou le parc social. Cette démarche se fait avec l’accord du bailleur.  Cette offre s’adresse à un public en difficulté d’accès au logement. Le sous-locataire bénéficie le plus souvent d’un accompagnement social.

Contacter un CLLAJ


Les résidences privées meublées

Ces résidences louent des appartements entièrement meublés et équipés. Elles proposent souvent des espaces communs et des services (laverie, salle de sport, restauration,…). Les logements, du studio au T2, sont bien souvent destinés aux étudiants et aux jeunes actifs.

Ces résidences affichent des tarifs bien plus élevés que les résidences du parc social, mais les prix sont souvent « tout compris », ce qui peut permettre de mieux maîtriser son budget qu’en prenant un logement meublé classique.


Le parc privé meublé

Un logement meublé dans le parc privé peut également convenir si vous recherchez une solution pour une durée limitée, mais attention aux coûts.

Les offres sont proposées par des particuliers ou par des agences immobilières.

Je recherche un logement dans le parc privé


Autres solutions à très court terme

Voici quelques pistes à très court terme : auberges de jeunesse, gîtes et campings, hôtels et résidences hôtelières, sites de mise en relation entre particuliers….

Soyez bien attentifs aux prix de ces résidences de tourisme. Cette solution logement ne vous permet pas d’avoir un contrat de location qui vous protège en cas de désaccord avec le loueur et est nécessaire pour l’obtention de certaines aides financières.

Projet'toit - copyright 2022 | Gestion des cookies

Tu as entre 16 et 30 ans et besoin de conseils logement personnalisés ? PRENDRE RENDEZ-VOUS Service associatif et gratuit